Courir en groupe; c’est motivant!

26 janvier 2017 philippefortin1977 0

Et ce mercredi, j’ai découvert la piste intérieure de l’Université McGill avec le Tribe Run Club. Mon fils est venu me rejoindre au travail pour ensuite se diriger ensemble. Du haut de ses treize ans, il voulait venir courir sur la piste avec son vieux père. Je me sens privilégié de pouvoir passer du temps actif de qualité avec mes enfants. Au menu, coach Marcus nous a présenté 6 x 600m avec 2 minutes de repos entre chaque.

J’ai fait le premier 600m un peu trop rapides et je le savais. Dès le quatrième, Simon me devançait et je n’aurais pas pu l’accrocher, car je n’avais plus de jus dans le réservoir. Mais la fierté de le voir survoler la piste me faisait oublier que mes jambes me criaient des bêtises de les maltraiter comme cela!

Un challenge pour se motiver à sortir

12 janvier 2017 philippefortin1977 0

Le principe est simple; courir 40 km pour un premier «badge» ou 80 km pour un deuxième «badge», le tout en deux semaines soit du 9 au 22 janvier 2017! Vous pouvez joindre la challenge mais les entrées de treadmill, les courses entrées manuellement ou celles définies privées ne sont pas comptabilisé.

Courir «juste» des 5 km

29 décembre 2016 philippefortin1977 8

Et maintenant, c’est le temps de planifier la saison 2017. Que devrais-je faire ? Continuer à essayer de m’améliorer au marathon ? Affronter le 100km du MRSQ ? Ou me lancer dans les courses de trails ? Après réflexion, j’ai le goût de rejeter du revers de la main la totalité de ces défis d’endurance pour faire «juste» des 5 km.

On court pour la distance et non pour le temps…

13 novembre 2016 philippefortin1977 3

J’avais besoin d’un nouveau défi pour faire suite aux trois marathons de cette année. En discutant avec mon collègue de travail; Luc P., il m’a convaincu de m’inscrire à mon premier ultra, sur un circuit plat, d’ouest en est de Montréal. Il s’agit de la course Trans-Montréal (attention aux recherches Google, le titre peut amener des résultats hors contexte!) Il s’agit d’une course de type « Fat Ass », en autonomie partielle, avec deux ravitaillements. On traverse neuf villes et arrondissements. Bref, le défi était de faire une longue entre amis à un rythme confortable. Mon objectif n’était pas de réaliser un chrono, mais bien de faire les 60 km, pour ainsi courir ma plus grande distance à vie. Je l’avoue, j’avais la chienne de ne [LIRE LA SUITE]

Être le lapin de son fils, ça vaut de l’or!

8 octobre 2016 philippefortin1977 2

J’ai terminé cinq marathons, des dizaines de courses de toutes distances confondues, mais aujourd’hui j’ai connu un sentiment de fierté d’accompagner deux jeunes hommes dans un défi de taille. De voir leurs sourires du devoir accompli valait plus que n’importe quelle médaille ou chrono. J’ai vécu un moment magique, car pour la première fois, je n’ai pas courir pour moi, mais pour les autres.

La revanche du marathonien

26 septembre 2016 philippefortin1977 0

Je n’ai suivi aucun plan d’entraînement, j’ai simplement couru pour le plaisir de courir. Si je me sentais en forme, j’ajoutais de la vitesse, si j’étais fatigué, je ralentissais le rythme, et en plus je prenait une tonne de pauses pour prendre des photos.

Après un marathon…on fait quoi?

31 août 2016 philippefortin1977 1

Mais est-ce vraiment encore un défi de courir un marathon? Et si je me lançais dans l’aventure du 60 km de la course transmontréal qui se déroule en novembre? Mais pourquoi vouloir courir tant de kilomètres? Bof, juste pour le plaisir de pousser son corps à la limite

Thérapie sans prescription, par la course à pied

7 juillet 2016 philippefortin1977 2

Cinq jours de vacances à Brébeuf, dans un chalet, c’était une excellente idée pour décrocher du quotidien qui devenait plus lourd qu’un chargement de pierres. J’ai essayé d’utiliser mes jambes pour nettoyer le grenier de mon esprit. Sans être un succès absolu, je peux confirmer que la course à pied fut pour moi une thérapie sans prescription, qui m’a permis de continuer à avancer dans ce qu’on appelle la vie… vous savez celle qui est si fragile.

La vie est marathon…

18 juin 2016 philippefortin1977 3

Mais j’avais sous estimer le marathon de la vie qui est bien plus hypocrite que les 42.195 km de plaisirs parsemés de souffrances consentantes. Rapidement, sans crier gare, le cr… de cancer a coupé les jambes de mon père. Bien sûr, quand nos yeux regardaient, les jambes y étaient en intégrales. Mais la vérité, c’est qu’elles n’étaient plus qu’un obstacle pour se déplacer.

Enfin sous 3h30 au marathon

23 mai 2016 philippefortin1977 7

L’objectif de descendre sous les 3 h 30 peut sembler anodin pour ceux qui me lisent, mais pour moi, il s’agit d’un symbole fort de ma remise en forme. Quand j’ai recommencé à courir en 2010, mon objectif était de courir le 5k en moins de 25 minutes. Mais il m’a fallu attendre en 2012 au 5 km endurance pour réaliser cet exploit, complètement exténué en 24 : 28. C’était difficile pour moi, car à l’adolescence, c’était facile de courir sous les 20 minutes, et là je me battais pour beaucoup moins rapide. Le parallèle avec cette histoire, c’est que quatre ans plus tard, j’ai maintenu le même rythme que je m’étais fixé à l’époque, mais sur 42.195 km. Ainsi, chacun des cinq kilomètres était [LIRE LA SUITE]