Courir sans plan d’entraînement pour un PB

22 mai 2017 philippefortin1977 2

je ne me suis pas entraîné pour un marathon. Je n’ai suivi aucun plan défini avec des objectifs de temps et de vitesse. J’ai plutôt couru chaque matin et chaque soir pour me déplacer entre le travail et la maison, en y ajoutant quelques sorties longues pour le plaisir. Quand je n’étais pas trop fatigué, je me lançais des défis en solitaire du genre, je monte cette cote le plus vite que je peux. Et quand j’étais fatigué, et bien j’y allais plus tranquillement. Bref, j’ai appris à courir sur des jambes fatiguées, mais j’ai aussi appris à courir pour le plaisir de la course à pied sans me donner la pression de la performance.

Injection en toute légalité d’endorphine du coureur d’occasion

5 février 2017 philippefortin1977 0

Mais honnêtement, je pense que j’ai maintenant la piqûre de courir en groupe avec des passionnés de tous les niveaux qui s’injectent en toute légalité l’endorphine du coureur d’occasion que nous sommes tous!! Mais pourquoi courir? Simplement pour profiter de la santé que la vie me donne. Car mon expérience m’a fait remarquer qu’il ne faut rien tenir pour acquis. Bref, sortons courir en entrée, en plat principal et en dessert sur le menu de la vie. Dévorons les kilomètres avec appétit, chacun à notre rythme.

Courir en groupe; c’est motivant!

26 janvier 2017 philippefortin1977 0

Et ce mercredi, j’ai découvert la piste intérieure de l’Université McGill avec le Tribe Run Club. Mon fils est venu me rejoindre au travail pour ensuite se diriger ensemble. Du haut de ses treize ans, il voulait venir courir sur la piste avec son vieux père. Je me sens privilégié de pouvoir passer du temps actif de qualité avec mes enfants. Au menu, coach Marcus nous a présenté 6 x 600m avec 2 minutes de repos entre chaque.

J’ai fait le premier 600m un peu trop rapides et je le savais. Dès le quatrième, Simon me devançait et je n’aurais pas pu l’accrocher, car je n’avais plus de jus dans le réservoir. Mais la fierté de le voir survoler la piste me faisait oublier que mes jambes me criaient des bêtises de les maltraiter comme cela!