CTRL+ALT+DELETE d’urgence pour un coureur

10 août 2017 philippefortin1977 0

Une année d’enfer L’année 2017 a débuté en lion. J’ai fait tomber chacune de mes marques personnelles. Bref, je volais avec une confiance sans pareille vers mon premier 100 kilomètres qui se déroulait la nuit de la Fête nationale du Québec. Je voyais une année magique se dessiner devant mes yeux. Je commençais à rêver de briser les dix-neuf minutes au 5k, je commençais à me surprendre à rêver d’un BQ surprise à l’automne. J’étais le coureur le plus comblé de la terre. La course à pied était mon moyen de transport pour me déplacer au travail; je mangeais les kilomètres comme jamais auparavant.  Et est arrivé le grand jour de mon premier 100k…   Prise de conscience Sur la [LIRE LA SUITE]

100km pour fêter la St-Jean

23 juin 2017 philippefortin1977 2

Et comment est-ce que je me sens en cette St-Jean-Baptiste, à l’aube de m’élancer pour la plus longue course de ma vie? Je dirais que je suis moins stressé que lors de mon premier marathon, car je connais davantage comment mon corps réagit face aux kilomètres. Je sais que je vais avoir mal, mais je suis prêt et j’ai hâte de dépasser mes limites. Ce qui m’inquiète le plus, ce ne sont pas les 100 km, mais bien le manque de sommeil (car nous débutons à minuit), et la digestion, car je n’aurai pas le choix de manger pour me rendre au bout.

Injection en toute légalité d’endorphine du coureur d’occasion

5 février 2017 philippefortin1977 0

Mais honnêtement, je pense que j’ai maintenant la piqûre de courir en groupe avec des passionnés de tous les niveaux qui s’injectent en toute légalité l’endorphine du coureur d’occasion que nous sommes tous!! Mais pourquoi courir? Simplement pour profiter de la santé que la vie me donne. Car mon expérience m’a fait remarquer qu’il ne faut rien tenir pour acquis. Bref, sortons courir en entrée, en plat principal et en dessert sur le menu de la vie. Dévorons les kilomètres avec appétit, chacun à notre rythme.

La revanche du marathonien

26 septembre 2016 philippefortin1977 0

Je n’ai suivi aucun plan d’entraînement, j’ai simplement couru pour le plaisir de courir. Si je me sentais en forme, j’ajoutais de la vitesse, si j’étais fatigué, je ralentissais le rythme, et en plus je prenait une tonne de pauses pour prendre des photos.