Un coureur sur route égaré dans une trail

19 octobre 2017 philippefortin1977 0

Depuis mon premier 100 km au MRSQ, je pense à être infidèle à la route, en me salissant les pieds dans des sentiers. J’avais le goût d’essayer quelque chose de nouveau. À force de lire des amis qui bavent en nous parlant d’expériences en trail, je me suis dit; pourquoi pas moi? À mon anniversaire, j’ai franchi un pas vers ma première course en sentier. Je me suis acheté des Saucony Peregrine 6. J’aime bien mes MAth Sport avec lesquels j’accumule les kilomètres sur la route, mais pour avoir essayé une fois dans les sentiers du Mont-Royal, je devais m’acheter une paire de souliers spécialisés. La deuxième étape fut la participation à titre de spectateur au Bromont Ultra 160k. J’encourageais des amis qui [LIRE LA SUITE]

Fier de mon premier 100km, mais j’aurais dû abandonner!

6 juillet 2017 philippefortin1977 4

J’ai toujours carburé aux défis, et quand j’ai vu l’opportunité de participer au MRSQ 100km, j’ai sauté sur l’occasion à pieds joints et je me suis inscrit, les yeux fermés, sachant que j’avais un volume suffisant pour affronter mon premier ultra de 100 km. Rapidement, Éveric L. s’est inscrit pour m’accompagner dans cette belle folie. La journée précédant la course, j’ai été voir mon beau-frère Mike (ou plutôt ses cendres) et je lui ai demandé de prendre soin de moi pendant la course. Hmmm je pense qu’il avait de la cendre dans l’oreille, car il y a quelque chose qu’il n’a pas saisi! Par la suite, j’ai essayé de dormir, mais j’étais comme un enfant qui attend le Père Noël. [LIRE LA SUITE]

Courir sans plan d’entraînement pour un PB

22 mai 2017 philippefortin1977 2

je ne me suis pas entraîné pour un marathon. Je n’ai suivi aucun plan défini avec des objectifs de temps et de vitesse. J’ai plutôt couru chaque matin et chaque soir pour me déplacer entre le travail et la maison, en y ajoutant quelques sorties longues pour le plaisir. Quand je n’étais pas trop fatigué, je me lançais des défis en solitaire du genre, je monte cette cote le plus vite que je peux. Et quand j’étais fatigué, et bien j’y allais plus tranquillement. Bref, j’ai appris à courir sur des jambes fatiguées, mais j’ai aussi appris à courir pour le plaisir de la course à pied sans me donner la pression de la performance.

Un demi pas comme les autres

24 avril 2017 philippefortin1977 2

Pendant le demi, je regardais occasionnellement ma montre quand elle sonnait pour donner le rythme au kilomètre. Je voyais régulièrement des chiffres sous les 4:10; (14km sur 21 ont été en 4:10 ou moins du km.) Mais je sentais que mes jambes voulaient m’en donner pour mon argent aujourd’hui! Et quand elles voulaient se plaindre d’une certaine fatigue, je disais à voix haute: «Ta yeule pis avance» , en me disant que j’avais la chance de ne pas avoir une marchette comme Alain pour me déplacer. Je me devais de me surpasser pour lui dédier cette course pas comme les autres.

marathon

On court pour la distance et non pour le temps…

13 novembre 2016 philippefortin1977 3

J’avais besoin d’un nouveau défi pour faire suite aux trois marathons de cette année. En discutant avec mon collègue de travail; Luc P., il m’a convaincu de m’inscrire à mon premier ultra, sur un circuit plat, d’ouest en est de Montréal. Il s’agit de la course Trans-Montréal (attention aux recherches Google, le titre peut amener des résultats hors contexte!) Il s’agit d’une course de type « Fat Ass », en autonomie partielle, avec deux ravitaillements. On traverse neuf villes et arrondissements. Bref, le défi était de faire une longue entre amis à un rythme confortable. Mon objectif n’était pas de réaliser un chrono, mais bien de faire les 60 km, pour ainsi courir ma plus grande distance à vie. Je l’avoue, j’avais la chienne de ne [LIRE LA SUITE]

La revanche du marathonien

26 septembre 2016 philippefortin1977 0

Je n’ai suivi aucun plan d’entraînement, j’ai simplement couru pour le plaisir de courir. Si je me sentais en forme, j’ajoutais de la vitesse, si j’étais fatigué, je ralentissais le rythme, et en plus je prenait une tonne de pauses pour prendre des photos.

Enfin sous 3h30 au marathon

23 mai 2016 philippefortin1977 7

L’objectif de descendre sous les 3 h 30 peut sembler anodin pour ceux qui me lisent, mais pour moi, il s’agit d’un symbole fort de ma remise en forme. Quand j’ai recommencé à courir en 2010, mon objectif était de courir le 5k en moins de 25 minutes. Mais il m’a fallu attendre en 2012 au 5 km endurance pour réaliser cet exploit, complètement exténué en 24 : 28. C’était difficile pour moi, car à l’adolescence, c’était facile de courir sous les 20 minutes, et là je me battais pour beaucoup moins rapide. Le parallèle avec cette histoire, c’est que quatre ans plus tard, j’ai maintenu le même rythme que je m’étais fixé à l’époque, mais sur 42.195 km. Ainsi, chacun des cinq kilomètres était [LIRE LA SUITE]

Marathon des érables 2016- mon quatrième marathon

1 mai 2016 philippefortin1977 2

Le chrono final de 3 h 35 min 38 s., est surprenant malgré la marche dans les derniers kilomètres. Mon entourage avait peur de me retrouver déçu de mon chrono. Mais à la place, ils ont trouvé un gars très heureux! Honnêtement, ce n’est pas mon meilleur chrono, mais c’est le marathon dont je suis le plus fier. Je me suis senti en contrôle du début à la fin et il me restait de l’énergie.

No Picture

Demi des vignobles 2015

31 mai 2015 philippefortin1977 0

Le lendemain d’une gastro, habituellement on se repose! Par contre, j’avais un demi-marathon à l’agenda…au demi des vignobles. Que faire? Annuler le tout et encourager ma femme et mon fils? Courir un 5k au lieu du 21? Finalement, j’ai décidé de courir le demi en me foutant du chrono. J’ai passé un pacte avec moi-même. Dès que je me sentirais faiblir un peu, j’opterais pour mon R1. (5:30/km) Mon fils a terminé 2e au 1km, et ensuite je me suis approché de la ligne de départ. Honnêtement, je me sentais comme un imposteur car j’étais pas mal amorphe. Par contre, la lancée c’est bien déroulé. Les 7 premiers km, je me sentais top shape… mais dès que le vent s’est [LIRE LA SUITE]

Demi des érables 2015

31 mai 2015 philippefortin1977 0

Je suis parti en solitaire avec la navette à Berri-UQUAM. Je n’avais pas besoin de conduire pour m’y rendre, sauf que je devais prendre le premier metro du matin. Disons que de se lever après un petit social au travail… ce n’était pas facile de se lever. Très content du résultat après une pause complète cet hiver. N’ayant recommencé graduellement qu’il y a 4 semaines avec des semaines sous les 40km…je considère que c’est un très bon temps. Et surtout j’ai eu du fun!! Et j’ai adoré le shooter de sirop d’érable 🙂 Je suis parti un peu rapidement mais j’étais conscient que je ne tiendrais pas ce rythme, je voulais simplement tester mon niveau de forum après cette période [LIRE LA SUITE]