Être le lapin de son fils, ça vaut de l’or!

8 octobre 2016 philippefortin1977 2

J’ai terminé cinq marathons, des dizaines de courses de toutes distances confondues, mais aujourd’hui j’ai connu un sentiment de fierté d’accompagner deux jeunes hommes dans un défi de taille. De voir leurs sourires du devoir accompli valait plus que n’importe quelle médaille ou chrono. J’ai vécu un moment magique, car pour la première fois, je n’ai pas courir pour moi, mais pour les autres.