Thérapie sans prescription, par la course à pied

7 juillet 2016 philippefortin1977 2

Cinq jours de vacances à Brébeuf, dans un chalet, c’était une excellente idée pour décrocher du quotidien qui devenait plus lourd qu’un chargement de pierres. J’ai essayé d’utiliser mes jambes pour nettoyer le grenier de mon esprit. Sans être un succès absolu, je peux confirmer que la course à pied fut pour moi une thérapie sans prescription, qui m’a permis de continuer à avancer dans ce qu’on appelle la vie… vous savez celle qui est si fragile.